Une leçon de marketing digital que j’ai apprise d’une enfant de 7 ans

Soyez le(a) bienvenu(e) sur «COM EN TALONS AIGUILLES»! Tantôt pro, tantôt décalée, la chronique de 1976 Agency est le résultat de maintes heures passées à explorer le web et à sillonner les rues pour traquer les dernières tendances en termes de communication, design et marketing digital. Curiosités et inspirations qui nous interpellent et nous inspirent. L’art urbain y sera également à l’honneur pour le plaisir de ceux qui sauront et voudront l’apprécier. Alors, restez connectés…

 

Une leçon de marketing digital que j’ai apprise d’une enfant de 7 ans

Pour ce premier post, j’aimerais partager avec vous une histoire qui m’a quelque peu fait réfléchir. Il y a quelques semaines, j’ai lu l’histoire d’une petite-fille de 7 ans et son grand-père que je garde depuis à l’esprit. C’est souvent dans la simplicité d’un moment que nous en tirons les plus grandes leçons.

Une enfant et son grand-père partageaient un moment tout ce qu’il y a de plus banal. Pendant que l’enfant dessinait l’image d’un fraisier, son grand-père guignait d’un œil discret le travail de sa petite-fille. Mais à mesure que le dessin avançait, le grand-père se disait que ce fraisier commençait à ressembler plus à une guirlande de Noël qu’à un fraisier. Il lui dit alors que son dessin était très joli, mais lui a suggéré : «tu pourrais mettre quelques fraises ici, et ici, et là», pointant la grande zone blanche au milieu du dessin.

La petite le regarde sérieusement et lui répond…

«Grand-père, peu importe ce que tu penses, c’est ce que l’artiste pense qu’est important!»

Vous savez quoi? Cet enfant avait totalement raison!

Il y a une grande leçon à apprendre ici et elle s’applique très bien au marketing digital. En fait, elle s’applique à tout type de marketing, pas nécessairement que sur internet.

Nous avons tendance à trouver nos idées géniales et nous sommes absolument convaincus que tout le monde va frapper à la porte pour acheter notre produit. Nous dépensons de grandes sommes d’argent pour développer une campagne de vente, construire un site internet, acheter de la publicité et ainsi de suite; et dépensons beaucoup de temps et d’efforts pour attirer les gens vers notre site, obtenir un bon positionnement sur les moteurs de recherche et puis, le plus souvent, nous sommes déçus parce que très peu de gens achètent réellement nos produits.

Serait-il possible que le marché ne se soucie pas de votre avis?

Est-ce que ces pensées blessent votre ego? Elles ne le devraient pas. Elles devraient vous ouvrir les yeux sur cette vérité très simple, mais très réaliste :

PEU IMPORTE CE QUE VOUS PENSEZ, C’EST CE QUE LE MARCHÉ PENSE QU’EST IMPORTANT!

Les multinationales dépensent des millions de francs avec des études de marché complexes, des tests et des enquêtes avant qu’ils ne déboursent un centime dans le développement d’un produit ou sa commercialisation. N’est-il pas logique qu’avant de dépenser un sou avec tout type de développement (produit, site web ou quoi que ce soit d’autre) nous devions d’abord passer un peu de temps pour savoir ce que les gens achètent, quand ils achètent et comment ils achètent?

Cet empressement est une problématique que nous rencontrons souvent avec nos clients. En faisant une recherche appropriée à l’avance sur votre marché, vous éviterez de perdre votre précieux temps, de gaspiller vos efforts et votre argent. Trouver des « niches » rentables n’est pas un processus difficile, mais il peut faire toute la différence pour savoir si oui ou non votre produit sera un énorme succès ou un échec lamentable.

Et pendant que vous considérez la création de votre site internet, gardez à l’esprit la leçon tirée de cette petite fille de 7 ans.

Leçon de marketing digital
Sarah et son fraisier.

Post A Comment

*